samedi 25 avril 2015

Poème de la semaine

Lettre à l'importe quoi   Lire un poème c'est se coucher de tout son long sur le corps des mots, C'est avoir huit ans et vivre dans un chambre de bonne   Le poème tremble toujours de tous ses membres lorsque vient le soir, Légèrement blond, plus fragile doucement, tardif,   Il(le poème d'elle ou elle hors du poème?) sent la mort tresser son chemin, Alors, Ilelle s'est étendu les bras fléchés au dehors,   Et   Ellil tremble sans qu'aucun son ne vibre, A allumé toutes les lumières de la ville... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 06:51 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]