vendredi 30 novembre 2018

Poème de la semaine

Je vous entends m'appeler et je ne résiste pas, enclose dans ma chair, à l'étrange nudité de votre visage. Plus jamais de souffle court, de respiration haletante ou de monts longés de désirs relégués aux souterrains. Je parle du plus loin pour poser la vie; je cours ce risque d'accéder au plus près de la réalité. Je m'applique à traduire, suspendue dans l'attente, une langue qui m'est inconnue. J'éprouve la correspondance des codes somnambules. Danielle Fournier extrait de Poèmes perdus en Hongrie, vlb éditeur.
Posté par albanegelle à 10:19 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 15 novembre 2018

Poème de la semaine

L'ange   Dans une inclination du front il rejette loin de lui ce qui limite et contraint; car dans son coeur passe, dressé, immense, ce qui éternellement est à venir et virevolte   Les cieux profonds lui paraissent peuplés    de figures et chacune peut l'appeler : viens, reconnais- A ses mains légères ne confie rien à porter de ce qui t'accable. Sans quoi elles viendraient    de nuit   chez toi pour t'éprouver, t'obligeant à lutter    plus encore, et traverseraient la maison... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 09:58 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]