mercredi 30 septembre 2015

Poème de la semaine

Soudain multiplié par trois multiplié par neuf Soudain tonnant comme en plein ciel l'abreuvoir des chevaux Soudain hennissant le hibou le scaphandre Soudain surgissant des eaux profondes la paisible beauté Soudain sa robe au-delà du matin Soudain habillée de pudeur habillée de sagesse Saoudain ressentir son offrande détrousser son regard Soudain sans un recul la prendre sous les chaumes Soudain crier le baiser sa caresse son bruit de salamandre   Jeanine Baude extrait de Soudain, éditions La rumeur libre.
Posté par albanegelle à 10:26 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 15 septembre 2015

Poème de la semaine

Moi, la chanson, je marche ici. Chant modoc
Posté par albanegelle à 03:18 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 2 septembre 2015

Poème de la semaine

le lièvre et le sanglier veillent sur vous quand vous marchez sous les arbres vos pères traversent le pont pour vous embrasser quand vous dormez poème extrait du livre La vie des elfes de Muriel Barbery, éditions Gallimard.
Posté par albanegelle à 02:42 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 9 août 2015

Poème de la semaine

Fatigué de tout ce qui vient avec les mots, des mots mais pas un langage, j'ai été sur l'île couverte de neige. Ce qui est sauvage n'a pas de mots. Les pages non écrites s'étendent dans toutes les directions! J 'ai croisé les traces d'un chevreuil sur la neige. Un langage et pas de mots. Tomas Tranströmer
Posté par albanegelle à 06:10 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 3 juillet 2015

Poème de la semaine

Ah! Ne pas être isolé! Ne pas être exclu, par le moindre cloisonnement, de la loi des étoiles! La vie intérieure, qu'est-ce ? si ce n'est le ciel dense où se précipitent les oiseaux et où les rafales du vent nous ramènent chez nous.   Rainer Maria Rilke
Posté par albanegelle à 09:44 AM - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 19 juin 2015

Poème de la semaine

Dis donc ce qui vient de toi.Dis tout ce qui te soulève Au-dessus des contingences. Le monde attend d’être dit, Et tu ne viens que pour dire. Ce qui est dit t'est donné :   Le monde et son mot de passe. François Chengextrait de A l'orient de tout, Gallimard, 2005
Posté par albanegelle à 10:12 AM - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 12 juin 2015

Poème de la semaine

Or, du fond de la nuit, nous témoignons encore De la splendeur du jour et de tous ses présents. Si nous ne dormons pas c'est pour guetter l'aurore Qui prouvera qu'enfin nous vivons au présent.   Robert Desnos extrait du poème "Demain", dans Etat de veille, éditions Gallimard.
Posté par albanegelle à 11:24 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 mai 2015

Poème de la semaine

Benjamin Farge...   - se livre à la lecture. - fait état des choses. - paresse son âge. - sombre dans la lucidité. - couche parfois sur le papier. - prend la vie aux mots. - ne sait pas quoi répondre au hasard. - dément toute folie. - a plusieurs siestes a son actif. - tue le temps, à charge de revanche. - n'attend plus rien du désespoir. - se recueille devant chaque expression tombée sous le sens. - dans les lacis de ses lacets pourrait tourner en boucle. - éternue comme un ver. - a connu l'amour par coeur. -... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 07:26 AM - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 25 avril 2015

Poème de la semaine

Lettre à l'importe quoi   Lire un poème c'est se coucher de tout son long sur le corps des mots, C'est avoir huit ans et vivre dans un chambre de bonne   Le poème tremble toujours de tous ses membres lorsque vient le soir, Légèrement blond, plus fragile doucement, tardif,   Il(le poème d'elle ou elle hors du poème?) sent la mort tresser son chemin, Alors, Ilelle s'est étendu les bras fléchés au dehors,   Et   Ellil tremble sans qu'aucun son ne vibre, A allumé toutes les lumières de la ville... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 06:51 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 5 mars 2015

Poème de la semaine

       Aube   J'ouvre les yeux Soleil large heureux Suspendu aux branches   Dans l'instant l'eau me soutient : beaucoup d'oiseaux sont nés ce matin   Les arbres ont réussi la pensée ouvre ses feuilles le feu s'éteint.   Lionel Ray poème publié dans l'anthologie Le panorama des poètes, par Françoise Siri, lemieux éditeur (2015)
Posté par albanegelle à 04:19 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]