dimanche 17 novembre 2013

Poème de la semaine

DU TEMPS Dans l'eau du temps qui coule à petit bruit, Dans l'air du temps qui souffle à petit vent, Dans l'eau du temps qui parle à petits mots Et sourdement touche l'herbe et le sable ; Dans l'eau du temps qui traverse les marbres, Usant au front les rêves des statues, Dans l'eau du temps qui muse au lourd jardin, Le vent du temps qui fuse au lourd feuillage Dans l'air du temps qui ruse aux quatre vents, Et qui jamais ne pose son envol, Dans l'air du temps qui pousse un hurlement Puis va baiser les flores de la vague, ... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 08:45 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 8 novembre 2013

Poème de la semaine

Aux admirateurs de lune les nuages parfois offrent une pause   Matsuo Bashô extrait de Anthologie du poème court japonais, éd. Gallimard
Posté par albanegelle à 02:35 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 1 novembre 2013

Poème de la semaine

Le soleil est indispensable à la vie. La lune, elle, ne l'est pas. C'est ce qui la rend attachante. Si l'on voit la lune, c'est qu'il fait beau aussi la nuit. Ito Naga, extrait de NGC 224, éditions Cheyne
Posté par albanegelle à 07:41 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 25 octobre 2013

Poème de la semaine

Oui nous entrons dans la saison des clémentines. Tout ne sonne pas si faux. Il me revient l'image de cette énorme cloche poussée par trois hommes au sommet d'une tour. L'un d'eux portait un chapeau, mais ça c'est personnel. Dimanche, si vous le voulez bien, nous irons voir décoller les avions. Cela me donnera des idées. Non je n'ai jamais pratiqué le saut en parachute. Votre manteau, merci. C'est sans importance. La place se vide. Nous nous séparerons en restant en bons termes, nous aurons le même âge qu'avant. Tout est affreusement... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 10:19 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 17 octobre 2013

Poème de la semaine

je suis debout sur un foutu rocher au bord de la mer à Paternoster la mer cogne dans l'air ses guirlandes d'écume verte je regarde sans peur chaque chaque bon dieu de vague au fond des tripes avant qu'elle ne se brise le rocher tremble sous mes pieds les muscles de mes cuisses se bandent mon bassin expulse ses vieilles résignations et merde je suis rocher je suis caillou je suis dune mes nichons chantent un air de cuivre mes mains cramponnent la Baie du Meurtre et la Baie de la Gueule mes bras se déchirent d'extase... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 09:11 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 11 octobre 2013

Poème de la semaine

je ne sais pas ce qu'on range dans une vie comme une histoire ça semble aller sans fin   Ludovic Degroote extrait de Si mal enfouis, éditions Potentille
Posté par albanegelle à 11:44 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 octobre 2013

Poème (extraits) de la semaine

   Autre poème des dons Je veux rendre grâce au divin Labyrinthe des effets et des causes Pour la diversité des créatures Qui composent ce singulier univers, Pour la raison, qui ne cessera jamais de rêver Au plan du labyrinthe, Pour le visage d'Hélène et pour la persévérance d'Ulysse Pour l'amour qui nous permet de voir nos semblables Comme les voit la divinité, Pour le ferme diamant et pour l'eau dénouée, Pour l'algèbre, palais de cristaux précis, Pour les monnaies mystiques de Silésius, Pour Shopenhauer, Qui... [Lire la suite]
Posté par albanegelle à 03:57 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 24 septembre 2013

Poème de la semaine

Qui travaille le plus sur terre, l'homme ou le soleil céréale ?   Du pin ou du coquelicot, qui chérira le plus la terre ?   Et du blé ou des orchidées, à quoi ira sa préférence ?   Pourquoi pour la fleur tant de luxe, et un or sale pour le blé ?   L'Automne entre-t-il bien en règle ou est-il saison clandestine ?   Pablo Neruda extrait de Le livre des questions, éd. Gallimard
Posté par albanegelle à 03:52 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 16 septembre 2013

Poème de la semaine

le pliage des draps est une façon de se donner la main avec du tissu au milieu qu'on tend avec les bras pour défroisser les heurts   Amandine Marembert extrait de Les gestes du linge, éd. Esperluète
Posté par albanegelle à 11:53 AM - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 6 septembre 2013

Ce sera le soir, la même heure du soir, les colombes commenceront à se poser sur les branches, quelqu'un dira, comme l'herbe est haute, allons nous asseoir, racontons-nous   pour passer le temps une histoire un peu folle, celle d'un roi   qui croyait tout savoir et qui perdit tout, quelqu'un   dira, c'en est fini des fables tristes, oublions-les,   comme le soleil le couche lentement.   Claude Esteban extrait de Morceaux de ciel, presque rien, éd. Gallimard
Posté par albanegelle à 12:57 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]