et finalement nous y sommes le blanc cru de la

toile est là qui

     fait respirer entre les blocs d'encre entre les cordes

tendues

     nous respirons il y a tout de même cette

possibilité il y a cette

     clarté je l'ai toujours sentie cette respiration des

mains et des bras

     cet au-delà je l'ai toujours senti monter en moi et

dans le monde

 

     tu peux et nous pouvons nous le sentons tu peux et nous

pouvons

 

Anne Belin

extrait de A distance des corps, éditions La Dragonne.